Tel : +33 (0) 2 32 57 72 10
Agenda

Le Lavoir et la Chapelle de Carbec

La Paroisse de Carbec est placée sous le vocable de Saint Martin ; son église, située dans un vallon pittoresque et presque sauvage, paraît être très-ancienne.

Le lavoir

Le lavoir se trouve au lieu dit  » Carbec » ( « bec » veut dire rivière dans la langue viking).Grand et rectangulaire, Il popssède un toit ouvert au sommet pour la lumière.

 

Il a une source « miraculeuse »: pendant des siècles, les gens venaient là pour se soigner, comme en atteste cet extrait de « l’ Essai historique, archéologique et statistique sur l’arrondissement de Pont Audemer » par Monsieur Alfred Canel (1834).

Au moyen-âge, la source a été christianisée.

 

 

Patrimoine inscrit ou classé monument historique, ou ayant fait l'objet d'une enquêteLa chapelle de Saint-Martin

Construite en 1060, au lieu-dit « Carbec » (« bec »-rivière en langue viking), elle s’élève dans la vallée de la Vilaine au-dessus des sources de saints guérisseurs Saint-Méen et Saint Chéron (Saint Ceran). Ces statues de Saint Méen qui guérit les dermatoses et l’autre de Saint Chéron martyr au pays chartrain, sont en bois tout comme Saint Appoline, Saint Ouen ou Saint Mathurin, sur un mur extérieur des graffitis …et la tombe de Jacques Lanzmann.

Le cimetière, avec un if centenaire et une belle croix hosannière, possède encore quelques tombes anciennes. (et la tombe de Jacques Lanzmann.)

La nef a été datée du milieu du XIe siècle. La construction rectangulaire, orientée vers l’est (ENE), confortée de solides contreforts, présente au sud, une petite porte cintrée d’origine romane.Elle est éclairée par une étroite meurtrière cintrée au Nord, et 3 fenêtres rectangulaires, percées  au XVIe siècle.

L’appareil est de silex (souvent noir) et de grison.Les deux pignons, à l’est et à l’ouest, s’élèvent assez haut, présentant chacun deux ouvertures hautes et étroites, murées à l’ouest, et quelques boulins de maçon.

A l’angle nord-ouest, un contrefort poste des graffiti, dont une croix dans un cercle, qui se rapproche des croix templières (ou de Jérusalem.)

Le chœur paraît moins ancien, de forme carrée il est éclairé par deux ouvertures, pratiquées au sud, l’une au XVIe siècle, l’autre au XVIIIe siècle.

Au XVIIIe siècle, l’édifice fut complété par une sacristie en pan de bois couverte de tuiles plates et éclairée de deux fenêtres à petits carreaux.

La cloche, datée de 1756, porte les armes du 43ème, et antépénultième, abbé de Grestain, Jean-François de Renty.

Inventaire du mobilier.

Une vierge à l’enfant du XIVe siècle ; une compassion du Père du XVIe siècle et du XVIIe siècle : Un Christ en Croix, Une Piéta, Saint-Laurent, Saint Méen, Saint-Mathurin.

 

A l’extérieur : cuve des fonts baptismaux très ancienne.

 

La nef a été datée du milieu du XIe siècle.

 

Circuit des églises Romanes- dépliant disponible à l’office de Tourisme du Canton de Beuzeville.

Route des lavoirs- déplaint disponible à l’office de Tourisme du Canton de Beuzeville.

 

À Découvrir
aux alentours

Honfleur comme nul port ailleurs
Qualité tourisme Office de tourisme classé catégorie 2 Label tourisme et handicap Offices de tourisme de France Atout France
Haut de page