Tel : +33 (0) 2 32 57 72 10
Agenda

Le circuit des églises romanes

Un peu d’histoire…

C’est au VIème siècle que Saint Samson, moine Gallois, évêque de Dol, vint s’établir sur les bords de la Risle pour porter la parole divine.

Il fonda de nombreuses paroisses et fonda le monastère de Pental en 541, sur le territoire de Saint Samson de la Roque, commune voisine de notre canton

L’église Saint-Georges de Fiquefleur, la plus ancienne du canton

 

L’église Saint Georges de Fiquefleur, ombragée par un if millénaire, est en forme de croix. Elle apparait pour la première fois dans l’histoire durant la première moitié du XIème siècle, lorsque Robert Bertrand, dit le Tort, l’un des grands féodaux de la Normandie ducale, et sa femme l’ont donné au Prieuré de Beaumont en Auge…

 

 

 

Conteville : L’abbé François Gilles de Rever et la pomme de Rever

Conteville eut un curé dont l’influence fut grande sur la paroisse et sur le département : l’abbé François Gilles Rever de Bauvez, né à Dol le 8 avril 1753, mort le 12 novembre 1828. Prêtre et homme de science, passionné d’archéologie, il se fit élire à la législative en 1791 et faillit bien passer à la guillotine, mais ses paroissiens le firent libérer de justesse en 1793. Saviez-vous qu’il existe une variété de pommes qui lui doit son nom ? Un monument, situé près de l’église, fut érigé en son honneur par ses amis et élèves…

Des joyaux d’architecture…

L’église Saint Germain de Manneville-la-Raoult composée d’une nef, d’un transept à croisillon unique au sud et d’un choeur rectangulaire en retraite, a gardé l’empreinte de son origine romane par la beauté de son portail du XIème siècle.

 

 

 

 

 

L’église de Fort-Moville placée sous l’invocation de Saint Jean Baptiste est en partie romane. La nef, flanquée d’une tour carrée du XIème édifiée en silex et moellons et surmontée d’un toit en bâtière…

 

 

 

 

 

L’église Saint Pierre de Saint Pierre du Val de l’ancienne commune de Saint Pierre du Châtel se compose d’une nef et d’un choeur rectangulaire du XIIème siècle épaulé de contreforts à plusieurs glacis…

 

 

L’église Saint Mélaine de Berville sur Mer est un édifice composé de deux corps rectangulaires. Le choeur édifié au XIIIème siècle, divisé en trois travées percées de quatre baies fut suivi de la nef début XIVème elle-même précédée d’une tour carrée construite en 1856 dans un style pseudo-gothique…

 

 

 

 

L’église Saint Martin de Foulbec possède un portail (XIème) qui est précédé d’un porche en charpente du XVIème siècle lui-même décoré d’une architecture ornée de têtes d’anges et d’une scène où l’on a voulu voir une fuite en Egypte. En 1800, un glissement de terrain avait révélé, entre les racines de l’if, un sarcophage contenant un squelette de grande taille, probablement les restes du fondateur de l’église…

 

 

 

 

 

 

L’église de Martainville placée sous la protection de Saint-Pierre, précédée d’une tour carrée, a conservé de larges contreforts plats. Sa nef est d’origine romane XIIème et son mur septentrional a été complétement reconstruit en 1546…

L’évêque de Lisieux avait le patronnage de l’église Saint-Denis de Vannecrocq. Sa construction remonte probablement à la seconde moitié du XIIème siècle…

 

 

 

L’église Notre-Dame du Torpt date du XIème siècle. Elle a conservé de cette époque plusieurs fenêtres cintrées, des contreforts plats, des modillons de l’ancienne corniche du choeur et une tour basse en traversin couronnée d’une flèche octogonale…

 

 

 

L’église Saint Jean-Baptiste de Boulleville était sous le patronnage de l’abbé de Saint-Pierre de Préaux par don de Guillaume le Conquérant en 1040…

Les croix et les fonds baptismaux attestent l’ancienneté des sites

 

 

 

 

L’église Saint-Pierre de La Lande Saint-Léger édifiée près d’un site ancien où l’on a découvert des tuiles et des fondations romaines, remonte au XIIème siècle tel que le laisse présumer son portail occidentalsurmonté d’une fenêtre cintrée.

Le choeur est construit en silex noyés dans le mortier, les baies et les contreforts sont en traversin. Croix archaïque à la sortie du village

 

 

 

L’église de Saint-Sulpice de Grimbouville

protégée par un if remarquable se compose d’une nef et d’un choeur. Elle doit son nom à Saint-Sulpice le Pieux qui, après avoir été le chapelain du roi des Francs Clotaire II, fut élu évêque de Bourges vers 625. L’évangélisation de nos campagnes entreprise vers 540 par Saint-Samson se trouvera terminée vers la fin du VIIème siècle. L’archaïsme de la cuve des fonds baptismaux déposée sous le porche, confirme cette présomption.

 

 

 

 

 

 

 

L’église Saint-Maclou qui se compose d’une nef d’un choeur rectangulaire en retraite déviant légèrement vers le sud et d’une tour carrée couronnée d’une corniche à modillons placée au nord du choeur n’a conservé que quelques parements de sa construction primitive du XIème siècle…

 

 

 

 

 

L’église Saint Pierre d’Equainville est un édifice construit en travertin, composé d’un choeur d’origine romane comme en témoigent une petite fenêtre cintrée au nord, la corniche en forme de tablette supportée par des modillons et une nef du début du XIIIème…

La croix aux chiens à St Pierre du Val : calvaire datant du 6ème siècle, taillé , dit-on dans un menhir. C’est le plus ancien monument chrétien de la Normandie.

 

 

 

Des Saints guérisseurs…

L’existence de l’église Saint-Martin de Carbec est attestée en 1060. Elle domine la vallée de la Vilaine où se perdent les sources dédiées aux saints guérisseurs Saint-Méen et à Saint Chéron. La nef a été datée du XIème siècle…

 

 

 

 

 

 

 

Dépliant « Le circuit des églises romanes »

 disponible à l’Office de Tourisme.

 

 

 

 

Télécharger la plaquette du circuit des églises romanes – recto- ici

 

 

Télécharger la plaquette du circuit des églises romanes – verso- ici

À Découvrir
aux alentours

Honfleur comme nul port ailleurs
Qualité tourisme Office de tourisme classé catégorie 2 Label tourisme et handicap Offices de tourisme de France Atout France
Haut de page