Tel : +33 (0) 2 32 57 72 10
Agenda

et François Decorchemont.

Un artiste…

Le Maitre verrier.

Après une carrière qui le place parmi les grands maîtres de l’objet en verre, aux côtés de Daum et Lalique, François Décorchemont (1880-1971) s’oriente vers la création de verrières.

Il fit ses études plastiques à Paris, où il obtint, en 1900, le diplôme de l’école des arts Décoratifs. Il s’orienta d’abord vers la peinture, qu’il n’abandonna jamais, mais se retourna bientôt vers la céramique, produisant à partir de 1903, ces « pâtes de verre » qui lui ont apporté la notoriété.

Riche de son expérience dans l’utilisation de la pâte de verre, toujours fasciné par sa transparence et sa luminosité, il repense, en alchimiste passionné, la substance du verre et élabore de nouvelles structures portantes qui feront de ses vitraux une œuvre remarquable.

Revenu à Conches en 1910, il y mit au point un procédé de coloration et de moulage qui lui permit de créer des objets de verre dont la qualité fut rapidement appréciée, notamment à cause du décor, des fleurs et d’insectes au début, des dessins géométriques et de simples couleurs a partir de 1920…

Il se décida en 1930 à appliquer cette technique au vitrail, technique qu’il a été le seul à employer : le cristal blanc (et non le verre) est fondu au four et coloré dans la masse ; refroidi, il est réduit en poudre pour fournir les « pigments » de base ;  la pièce à obtenir est d’abord moulée, et le moule garni de poudres mélangées à la teinte désirée, le moule est placé dans le four, elle est alors sculptée en creux, encore chaude, puis lentement refroidie pour lui donner des reflets jaspés.

L’assemblage se fait au ciment, sans apports externes. La lumière joue sur les creux et les pleins du cristal, qui soulignent le dessin, comme à travers les facettes d’une pierre précieuse…

 

…Et une oeuvre unique!

 

Au nombre de dix-neuf. C’est le Maître verrier de Conches, qui les a créées, translucides comme l’albâtre, dans une admirable symphonie de couleurs.

Dans le chœur, les trois lancettes offrent une mosaïque de bleus et de rouges, en l’honneur de la Sainte Trinité. Des anneaux entrelacés symbolisent l’unité des personnes divines, et « l’Alpha et l’Oméga » rappellent que Dieu est principe et fin de toutes choses. Entre ces baies, dominant l’Autel sobre et proportionné, s’élève un Christ qu’un Maître inconnu du XVIIe siècle tailla dans un bois de chêne.

Les grands vitraux de la chapelle Notre-Dame, inspirés du Cantique des Cantiques et des Litanies, chantent dans des bleus dignes de Chartres au milieu des lys, des roses, des étoiles, toute la poésie que l’Orient mystique a suscité en hommage à Marie.

La troisième, éclatante de couleurs et de vie, honore Saint François d’Assise. Cette verrière est une véritable féérie de lumière où les bleus d’azur sont en opposition avec les pourpres, les jaunes d’or, les verts dans un mariage de tons qu’anime le moindre rayon de lumière.

Ainsi se développe le thème suivant dans cette chapelle :

« Dieu donne au monde, sous la garde de Joseph, le Sauveur, qui nous apporte les Sacrements pour nous unir à son Père, dans l’admirable nature créée pour les hommes ».

Toute l’année – Lecteur MP3 dernière génération disponibles à l’Office de Tourisme
Gratuit – Une pièce d’identité vous sera demandée
Pour les groupes nous consulter
Possibilité de visites avec un agent de l’Office de Tourisme

À Découvrir
aux alentours

Honfleur comme nul port ailleurs
Qualité tourisme Office de tourisme classé catégorie 2 Label tourisme et handicap Offices de tourisme de France Atout France
Haut de page