Tel : +33 (0) 2 32 57 72 10
Agenda

Le canton de Beuzeville

Située au cœur de la Normandie, la région de Beuzeville a été peuplée dès le néolithique.

 

Des rivières poissonneuses, des marais couverts d’oiseaux et des forêts pleines de gibiers : les premiers hommes y trouvèrent là toutes les ressources qu’ils pouvaient espérer. Les celtes et les gaulois s’y établirent ensuite avant de subir le joug des romains.

 

Après une période de calme expansion, la civilisation gallo-romaine ne tarda pas cependant à s’écrouler sous le flot des invasions barbares dès le IIIème siècle.

L’évangélisation par Saint Samson

La région fut évangélisée par St Samson qui édifia sur les bords de la risme le monastère de Pental, détruit en 841, par les vikings.

Ceux-ci harcelèrent sans relâche la population, jusqu’au IXème siècle, laissant dans la toponymie des traces de leur passage (Beuzeville viendrait d’un mot d’origine danoise « both » qui signifierait « protecteur »).

Le Xème siècle marqua une certaine accalmie : un redressement économique et un début d’expansion se firent sentir. Des églises commencèrent à se bâtir, telle celle de Fiquefleur, une des plus anciennes de la région ainsi qu’Equainville, Fatouville, Carbec , Fort-Moville, Foulbec, Manneville… que l’on peut visiter aujourd’hui encore.

Sur les pas de Guillaume Le Conquérant…

A la même époque s’édifiait le château de Conteville, dont la position stratégique à l’entrée de la vallée de  la Risle était jalousement gardée par les Ducs Normands. Guillaume Le Conquérant, fils naturel de Robert, y vécut là ses premières années. Des troubles, des combats sans fin avec l’interminable guerre de cent ans, mais aussi des révoltes réprimées dans le sang avec les questions religieuses posées par la réforme et la contre-réforme se succédèrent jusqu’au 18èle siècle, avec cependant des périodes de calme au milieu de toutes ces convulsions de l’histoire. Le 17ème siècle laissera ces gentilhommières que l’on peut voir à St Léger et à St Maclou dans le style Louis XIII. Mais la révolution éclata…

L’abbé François Rever et la célèbre variété de pommes

Le 18 ème siècle, s’il fut agité par les spasmes révolutionnaires, fut surtout marqué dans le canton par une figure humaniste : celle de François Rever, prêtre et homme de science, passionné d’archéologie. Il se fit élire à la législative en 1791 et faillit bien passer à la guillotine, mais ses paroissiens le firent libérer de justesse en 1793. Saviez-vous qu’il existe une variété de pommes qui lui doit son nom ?

À Découvrir
aux alentours

Honfleur comme nul port ailleurs
Qualité tourisme Office de tourisme classé catégorie 2 Label tourisme et handicap Offices de tourisme de France Atout France
Haut de page